Disruption ou incrémentation ?

Image placeholder
  • Innovation

31/03/2022

326

Disruption ou incrémentation, il faut choisir !
Le champ des théories de l’innovation est vaste et les sous-entendus au mot “innovation” le sont tout autant. De tous ceux-là, deux courants semblent s’opposer : l’incrémentation et la disruption. Certains défendent l’innovation au quotidien (l’incrémentation), d’autres défendent l’innovation disruptive avec pour symbole la Silicon Valley par exemple. Il serait un peu simple de les opposer et de désigner un vainqueur. Récapitulons plutôt:

Innovation disruptive

Les innovations disruptives sont également appelées innovations de ruptures. Ce sont des "innovations technologiques qui portent sur un produit ou un service et qui finissent par remplacer une technologie dominante sur le marché". La particularité des innovations disruptive est qu’elles s’imposent sur le marché quand bien même celles-ci ne correspondent pas totalement à ce dernier et ne sont pas encore performantes.(1)
La notion d’innovation disruptive est développée dans deux ouvrages de Clayton Christensen : The Innovator’s dilemma (1997) et, The Innovator’s solution (2003). L’auteur distingue deux types de ruptures :

  • La rupture « par le bas » : qui consiste à introduire une innovation similaire au marché, mais plus simple et moins chère, ce qui va permettre de viser les consommateurs exclus du marché (la Ford T par exemple).
  • La rupture « nouveau marché » : dans ce cas l’innovation introduite apporte de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux critères de performances. C’est par exemple le Walkman qui permet alors de marcher et d’écouter de la musique. Cela donnera par la suite l’industrie des baladeurs MP3, marché modifié profondément avec l’arrivée des smartphones qui ont imposé de nouveaux critères de performance parmi les téléphones (quel téléphone aujourd’hui ne permet pas d’écouter de la musique ?).(2)
Innovation incrémentale

Les innovations incrémentales sont les innovations nées des améliorations continues d’un produit existant. Il s’agit de développer petit par petit un produit. Un exemple flagrant est l’iPhone (qui sert souvent d’exemple quand on parle d’innovation). L’iPhone 3G est une incrémentation de l’iPhone en apportant certaines modifications, notamment en termes de design et en proposant désormais l’appStore. Aujourd’hui chaque nouvelle version de l’iPhone est l’incrémentation des versions précédentes. L’iPhone n’est pas le seul produit illustrant les innovations incrémentales, on retrouve la même chose chez Samsung (Galaxy A, Z, ou S) ou chez Google (Pixel). On retrouve d’autres exemples d’innovation incrémentale dans l’industrie automobile par exemple ou les manettes de consoles par exemple.

Disruption et incrémentation dans les défis des organisations

Avant toute chose l’innovation a pour objectif de répondre aux défis des entreprises. On pense souvent en priorités aux innovations produits, mais disruption et incrémentation sont tout aussi utiles et nécessaires au sein de l’organisation. L’organisation interne d’une entreprise est une série d’incrémentation et d’innovation du quotidien. Ce sont ces incrémentations qui permettent de donner sa direction à l’entreprise, de développer sa culture et d’encourager la créativité et la productivité des collaborateurs. La disruption est également essentielle pour relancer l’entreprise dans une nouvelle direction. Pourtant les innovations d’organisation sont peu exploitées et peu encouragées. Un nouveau produit n’est pas tout le temps la solution aux défis de l’entreprise !

Le mot de la fin

Ainsi, il semble clair que nous ne puissions pas opposer disruption et incrémentation. Chaque stratégie d’innovation répond aux besoins de l’entreprise ou aux contraintes de marché. Une culture d’innovation réussi est une culture qui sait se pencher sur tel ou tel type de stratégie en fonction de la situation.
S’il fallait choisir, chez LAGRUME nous serions plutôt dans l’incrémentation. Notre mission est d’accompagner les organisations dans les innovations de leur quotidien, et d’utiliser les méthodologies d’innovation les aider à résoudre leurs défis. Quant à réinventer la roue, nous n’y sommes pas encore, mais peut-être qu’à force d’innovations incrémentales nous y arriverons.

Vous ne savez pas quoi faire pendant votre prochaine pause café ? Venez discuter avec nous d'innovation !

Sources
  • (1). Technologie de rupture. (2022, 7 janvier). Dans ?Wikipédia?.https://fr.wikipedia.org/wiki/Technologie_de_rupture
  • (2). Burger-Helmchen, T., Hussler, C. & Cohendet, P. (2016). Les Grands Auteurs en Management de l'innovation et de la créativité. Caen: EMS Editions.
  • Image. Photo by Onur Binay on Unsplash